Soleil sur le Nihil

 

 

Prescilla Demens 

 

 

 Casino

 

 

Page blanche (extrait)

 

 

 

​Chansons poétiques, folklore festif argentin et pianos électro-mélancomiques issus des têtes d'Olivier Terwagne et de François Degrande, fils dévoyés de la Chimère. ​Décaquadrature du cercle à six côtés entre l'Argentine, le ragtime déglingué, la basse folk (Benoît Host), le cajon ou la batterie (Benoît Gabriel), les Suites de violoncelle (Marie-Eve Ronveaux) et le son (Clément Douchamps).

 Olivier Terwagne et François Degrande livrent un regard satirique et nostalgique en témoins du beau siècle (et du beau sexe), entre deux mondes,  entre deux langues. Démence présénile, fièvre du jus d'octobre et Soleil sur le Nihil...​